Utilisation du plâtre en architecture à la fin du Moyen Âge

par Philippe Lardin (maître de conférence honoraire à l’Université de Rouen, GRHIS).

Philippe Lardin, né en 1949 à Reims, est maître de conférences honoraire en histoire médiévale à l’université de Rouen (Groupe de Recherche d’HIStoire – GRHIS). Sa thèse portait sur Les Chantiers du bâtiment en Normandie orientale à la fin du Moyen Âge. Les matériaux et les hommes, et son habilitation sur Dieppe pendant la guerre de Cent Ans. Il s’est également intéressé aux monnaies et à leur utilisation à l’époque médiévale.

 

Résumé de la communication

« Utilisation du plâtre pour les stucs au Haut Moyen Âge.».

A la fin du Moyen Âge, la Seine constitue une sorte d’axe du plâtre le long duquel ce matériau est abondamment utilisé. Le plâtre est produit à partir de gypses parisiens et fabriqué sur les lieux même de consommation, notamment à Rouen. Ce matériau de construction est pratiquement absent des autres parties de la Normandie orientale, les problèmes de transport réduisant son emploi en dehors de la vallée de la Seine.

Grâce aux comptabilités et aux statuts rouennais des plâtriers, qui remontent au milieu du XIIIe siècle, on apprend que son utilisation est très variée. Il sert aux couvertures et aux escaliers, à enduire les parois extérieures et intérieures des habitations, à les décorer. Les constructeurs normands considèrent le plâtre comme un matériau tellement indispensable que les plâtriers n’hésitent pas à le récupérer en cas de pénurie.

Ces derniers connaissent une certaine aisance financière mais leur situation diffère selon qu’ils produisent eux-mêmes le plâtre ou l’achètent déjà fait pour le mettre en oeuvre.

 

Bibliographie sélective

Philippe Lardin a publié de nombreux articles sur la construction normande, on retiendra pour notre problématique :

  • « Les pierres de la vallée de la Seine à la fin du Moyen Âge : l’exemple normand » in La pierre dans le monde médiéval, 2010, p. 37-48.
  • « Les matériaux de couverture en Normandie orientale à la fin du Moyen Âge » in Matériau et construction en Normandie du Moyen Âge à nos jours, 2004, p. 117-150.
  • « Le plâtre dans la construction courante à Rouen aux XIIIe et XIVe siècles » in Dominique Pitte et Brian Ayers éd, La maison médiévale en Normandie et en Angleterre. Actes des tables rondes de Rouen (1998) et Norwich (1999). Rouen, Société libre d’Emulation de la Seine-Maritime, 2002, p. 95-102.
  • « Les entreprises du bâtiment en Normandie orientale à la fin du Moyen Âge » in Du projet au chantier. Maîtres d’ouvrage et maîtres d’oeuvre, Paris, 2002, p. 177-195.
  • Les chantiers du bâtiment en Normandie orientale (XIVe-XVIe siècle): les matériaux et les hommes, Villeneuve d’Ascq, 1998.