Le plâtre et la salle Labrouste – Quadrilatère BNF-Richelieu.

par Patrice Girard (architecte associé au sein de l’agence LAGNEAU-ARCHITECTES)

Patrice Girard, né en 1962 à Nevers, est architecte associé au sein de l’agence LAGNEAU-ARCHITECTES depuis 2014. Il est diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dijon (1983), de l’Ecole d’Architecture de Paris Val de Seine (1993). Architecte D.P.L.G, il a été formé au Centre des Hautes Etudes de Chaillot entre 1999 et 2001. Il est passé successivement par les agences d’ACMH THIERRY/SETAU/AUVERGNIOT ; CH. SCHMUCKLE–MOLLARD ; S.C.P.A. LAGNEAU.

Quelques-uns de ses chantiers

  • Restauration et réaménagement du Château de Guillaume de Budé à Yerres – Projet en cours (y compris développement de maquette BIM).
  • En charge de la restauration du Château d’Ancy-Le-Franc et de son parc (Yonne).
  • Etude de la restauration des décors de la salle Ovale de la Bibliothèque Nationale de France.
  • Restauration de la salle Labrouste, sa façade Nord, la salle de lecture des Manuscrits et des plafonds peints d’Henri Labrouste.
  • Restauration de nombreux hôtels particuliers à Paris (Hôtel de Chenizot, Mortier de Sandreville, Thuriot de la Rozière, de Brancas, Amelot de Bisseul, de Cavoye, immeubles place de l’Odéon, avenue Montaigne, etc…)
  • Restauration des façades et couvertures de plusieurs immeubles de la place des Vosges à Paris, diagnostic et évolutions des intérieurs dans le cadre des études patrimoniales.
  • Restauration des façades du Lycée Henri IV.
  • Restauration des voûtes de l’église d’Auvers (Manche), consolidation et restauration des voûtes et des peintures du XIV° et du XIX° siècle.

Résumé de l’intervention : « Le plâtre et la salle Labrouste »

Le plâtre est présent dans chaque élément constitutif de cette salle : de la couverture au plancher bas, dans les chéneaux en couverture, dans les coupoles en fer et carreaux de céramique sous forme de solins et de chemin de circulation, sur les murs sous forme d’enduit, pour les décors des caissons et médaillons sculptés, idem pour les frontons bandeaux et corniches tirés au calibre.Les planchers sont avec des hourdis plâtre et entretoises, augets des lambourdes, la voûte de l’hémicycle hourdis en terre hourdés au plâtre et son décor.

Tous ces éléments en plâtre sont soit peints, soit recouverts de peintures décoratives, de dorure, de bois (parquets et meubles), de pierre pour les sols.
Au sol, il est utilisé comme de la pierre ou du marbre, en revêtement décoratif avec dessin de dallage imitant la pierre de forme et de couleur différente. Mis en place sous forme d’allée le long des rayonnages et sous forme de dallage décoratif entre la grande salle de lecture et le magasin central, Henri Labrouste fait réaliser des sols en plâtre de couleur et de motifs imitant les sols en marbre typique de son époque dallage en pierre et petit cabochon en marbre rouge. Ces sols en place, à plus de 80%, ont été restaurés pour les quelques parties manquantes et celles fortement usées à cause des passages des chariots de livres.

Le grand dallage a été restitué grâce au dessin de Labrouste et à quelques éléments retrouvés en place.
Il a fallu retrouver la technique de mise en oeuvre de ces sols avec un décor de plâtre coloré coulé sur place.