Les restaurations intérieures de la synagogue de Mulhouse, de l’église de Gerstheim, du Musée Unterlinden de Colmar.

par Etienne Werey (entreprise WereyStenger, Gunsbach, Haut-Rhin).

Etienne Werey, président directeur général du groupe WereyStenger, entreprise du bâtiment spécialisée dans les travaux en plâtre et staff. L’entreprise Werey, dont la maison mère se trouve près de Colmar, à Gunsbach (Haut-Rhin), a été fondée en 1971. Elle a fusionné avec l’entreprise strasbourgeoise Stenger en 2001 et a racheté en 2014 la Société Méthode et Plâtre à Cachan.
Etienne Werey, troisième génération de plâtrier alsacien, est né en 1970. Il a gravi tous les échelons de cette entreprise familiale, forte aujourd’hui d’une centaine d’employés. Compagnon plâtrier, puis chef de chantier, il devient conducteur de travaux, puis directeur adjoint du groupe de 2009 à 2015. Au décès de son frère Christian, il en prend la direction. Dès 1997, la société Werey est reconnue comme entreprise de l’année par l’ordre des Architectes. Cette distinction est reconduite cinq fois durant les années 2000. En 2016, l’entreprise remporte à Berlin le trophée «Plâtre» à la 9e édition du concours Saint-Gobain Gypsum International. Sa restauration à l’identique de la grande synagogue de Mulhouse est distinguée parmi 87 projets présentés par 33 pays.

 

Résumé de la communication

« Les restaurations intérieures de la synagogue de Mulhouse, de l’église de Gerstheim, du Musée Unterlinden de Colmar. »


Bien que la plâtrerie sèche corresponde pour moitié à l’activité du groupe (les fameux Placo qui servent à la fabrication des cloisons, des faux plafonds et des coupe-feu) l’entreprise WereyStenger s’est spécialisée dans le staff, la restauration et la rénovation des Monuments Historiques. Parmi les réalisations emblématiques de l’entreprise dans ce secteur, l’église catholique de Gerstheim (Bas-Rhin). Cet édifice du XIXe siècle est ravagé en 2011 par un incendie. La reconstruction de ses 750 m² de croisées d’ogives, hautes de 6 mètres, a été rendu possible en associant le meilleur de la tradition et de l’innovation : le staff, la modélisation 3D et les moules en polystyrène.


En 2014, c’est par une méthode mixte de prises d’empreintes, de moulages et par la fabrication de nouvelles pièces à partir de documents photographiques ou d’éléments existants qui a permis la rénovation intérieure, dans son état d’origine, de la synagogue de Mulhouse (Haut-Rhin) construite en 1848 par Jean-Baptiste Schacre, CLMH.


Le projet phare du musée Unterlinden de Colmar (Haut-Rhin) a mobilisé, de 2012 à 2016, toute l’énergie et le savoir-faire technique de l’entreprise, plaquistes, plâtriers et staffeurs travaillant ensemble sur ce chantier. Il s’agissait de restructurer un bâtiment classé depuis 1852 et de réaliser une extension résolument contemporaine, oeuvre des architectes suisses Herzog et de Meuron, que l’on ne présente plus. Cette réalisation a permis la mise en oeuvre de techniques anciennes associée à des solutions innovantes. Morceaux de bravoure, deux escaliers hélicoïdaux en plâtre dressé sur ossatures et grillages métalliques.

 

Quelques réalisations de l’entreprise WereyStenger

  • 2014-2015 : château de Froeschwiller (Bas-Rhin). Travaux de gypseries et de staff.
  • 2008-2009 : église Saint-Martin de Retonfey (Moselle). Restitution à l’identique du plafond voûté en plâtre mis en oeuvre sur treillis métallique galvanisé. Reconstitution par traînage sur site ou moulage en atelier des décors courbes en plâtre.
  • 2008 : Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin). Reconstruction en un temps record du plafond effondré de l’hémicycle.
  • 2008 : Ancien couvent des Dominicains à Gebwiller (Haut-Rhin). Chapelle néo-gothique. Après relevés des profils et prises d’empreintes par estampage à l’élastomère, fabrication de moules et tirage d’épreuves au plâtre à mouler et à la filasse pour la restauration des voûtes et ornements.
  • 2005 : Philharmonie de Luxembourg (réalisation de C. de Portzamparc). Salles de concert. Confection et mise en oeuvre en plâtre GRG de réflecteurs acoustiques assemblés par fixation mécaniquement et sans jointage. Sur des treillis métalliques, projection mécanique d’une couche de plâtre de 5 cm.
  • 2004-2005 : Péristyle de l’hôtel de ville de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Travaux de nettoyage et de restauration des stucs-pierre.
  • 1999-2000 : Théâtre municipal de Colmar (Haut-Rhin). Décors en staff restaurés ou remplacés. Mise en place dans les plafonds de résonateurs en staff pour améliorer l’acoustique.
    Pour un panorama complet des chantiers de l’entreprise WereyStenger : se reporter au site http://www. wereystenger.com