Document réalisé par Julien Salette, Master2 Archéologie du Bâti, Conseiller Technique des Plâtres Vieujot, Région Occitanie

La production de plâtre dans le département de l’Aveyron est mal connue. Seul le site de la Jasse dans la commune de Gissac est parfois évoqué.

Dans cet article, nous nous appuyons sur le travail cartographique du géologue Adolphe Boisse qui a réalisé en 1861 une Carte Géologique et Minéralogique du Département de l’Aveyron, conservée à la Bibliothèque Nationale de France (BNF). Les extraits de cette carte, présentées dans cet article, sont issus de la consultation en ligne de cette carte géologique sur le site Gallica dont voici le lien :https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53085084h

1 : Qu’a relevé Adolphe Boisse, le géologue-cartographe ?

L’analyse de la légende permet rapidement de reconnaître la finesse du relevé de M. Boisse et son intérêt tant géologique qu’économique pour le plâtre de l’Aveyron.

Fig.1 : Identification des zones gypseuses



Fig.2 Figuré des infrastructures industrielles liées à la géologie du département. Le figuré qui concerne les sites d’extraction du gypse est un rectangle noir surmonté d’un « P ». Or sur la carte seul le rectangle noir est utilisé et on ne l’identifie que sur les zones gypseuses identifiées par le figuré de la Fig.1.


En définitive, en 1861, Adolphe Boisse identifie d’une part des zones géologiques où la présence de gypse est attestée et d’autre part, des sites d’extraction du gypse.

2 : La morphologie des zones gypseuses en Aveyron :

Fig.3 : Coupe géologique entre le Causse de Saint-Affrique et les Montagnes de Lacaune.

Fig.4 : Affleurement de la couche de gypse à Gissac. La coupe géologique suggère 2 types d’extraction : à ciel ouvert lorsque la veine affleure et en souterrain pour suivre le filon de gypse stratifié horizontalement.

Fig.5 :  Coupe géologique entre le Plateau du Larzac et les Montagnes de Lespérou. Le gypse affleure au niveau de Saint-Jean du Bruel.

Fig.6 : Affleurement du gypse au niveau de Saint-Jean de Bruel.

En définitive, la coupe géologique met en évidence deux zones à plâtre, toutes deux situées dans le sud de l’Aveyron. La zone gypseuse la plus étendue est située entre le Causse de Saint-Affrique et le Camares. On y observe des affleurements sur les pourtours du relief (Fig. 3 et 4). La veine de gypse y est horizontale, apparemment dans sa position horizontale de sédimentation. Ce n’est pas le cas de la seconde zone gypseuse du département, très localisée au niveau de Saint-Jean de Bruel. Cette dernière (Fig. 6) est caractérisée par une déformation liée à l’élévation des Montagnes de Lespérou.

3 : La localisation des carrières de gypse dans le sud de l’Aveyron :

Fig.7 : Les zones bleues sont entourées d’un cordon gypseux affleurant. 14 carrières d’extraction  de plâtre (rectangle noir)  sont représentées dans l’environnement de Saint-Affrique.

Fig.8 : Zone gypseuse de Saint-Jean de Bruel et sa carrière d’extraction en 1861.

Fig. 9 : Localisation des 15 carrières d’extraction du gypse dans l’Aveyron mentionnées dans ce document édité en 1861.

Chacune de ces 15 carrières de gypse ne représente qu’une étape dans la fabrication du plâtre : celle de l’extraction du gypse parfois appelé « pierre à plâtre ». Les deux autres étapes de l’industrie ou proto-industrie du plâtre sont celles de la cuisson qui est généralement réalisée dans des fours spécifiques, puis celle de la mouture. Les fours à plâtre et les zones de mouture restent donc encore à découvrir.

Il nous sera important de localiser avec précision les carrières mentionnées par Adolphe Boisse pour déterminer les caractéristiques minéralogiques et chromatiques des veines de gypse exploitées et par analogie, l’associer aux enduits  anciens de plâtre présents dans les habitations aveyronnaises.

Cet inventaire des carrières de gypse en 1861 est un bon préliminaire pour approfondir la recherche sur les plâtres anciens dans l’Aveyron.

Pour plus d’information: Julien.salette@platre.com . 06 80 59 36 24